Créer un nouveau blog :

A propos de ce blog

Nom du blog :
romainb
Description du blog :
Progression de mon travail de thèse en psychologie
Catégorie :
Blog Sciences
Date de création :
05.02.2007
Dernière mise à jour :
11.02.2010

RSS

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Argumentation (6)
· Autres, divers... (4)
· Concepts de l'interaction (5)
· Conférences colloques (3)
· Education (4)
· Environnements collaboratifs informatiques (2)
· Individus - groupes (4)
· Lectures (4)
· Philosophie, Logique, Linguistique (3)
· Psychologie cognitive (4)
· Psychologie sociocognitive (10)
· Rencontres (3)
· Synthèses (1)
· Théorie de l'activité (4)
· Wason Selection Task (13)

Navigation

Accueil
Gérer mon blog
Créer un blog
Livre d'or romainb
Contactez-moi !
Faites passer mon Blog !

Articles les plus lus

· TWO WRONGS MAY MAKE A RIGHT...
· THEORIE DE GRICE
· SCHEMAS PRAGMATIQUES DE RAISONNEMENT
· LA DIALECTIQUE SELON PIAGET (1)
· LES MODELES D'ANALYSE DE L'INTERACTION

· ANALYSE DE CORRESPONDANCES / COMPOSANTES
· APPRENTISSAGE ANALOGIE & COMPARAISON
· QUELQUES CONCEPTS POUR COMMENCER
· LA CULTURE SELON VYGOTSKY
· Apprentissage du phénomène des saisons, astronomie
· SELF-EXPLANATION EFFECT
· LA TACHE DE WASON
· EFFETS NEGATIFS DE L'INTERACTION ENTRE PAIRS
· WERTSCH, MEDIATION ET INTERSUBJECTIVITE
· EPISTEMOLOGIE - PHILOSOPHIE ANALYTIQUE

Voir plus
 

Statistiques 75 articles


Derniers commentaires

merci infiniment pour ce compte-rendu formidable.j'a vais un cours sur grice et ce n'était pas clair, mnt c'es
Par Khadija, le 12.07.2013

c'est intéressant ,utile pour comprendre le fonctionnement des maximes conversationne lles
Par fouzia kedri, le 05.04.2013

mérci bcp c vraiment essentiel pour moi
Par Mana mimi, le 25.02.2012

les deux liens sont morts. les deux documents se trouvent sur des sites plus stables (de la revue, l'archive h
Par Michael Baker, le 11.10.2011

je suis très content de découvrir un cours sur les maximes conversationne lles. vraiment merci d'avoir publié
Par ZRA KODJI, le 16.09.2011

Voir plus

RSS
Recherche
Recherche personnalisée

THEORIE DE GRICE

THEORIE DE GRICE

Publié le 24/03/2007 à 12:00 par romainb
Jean-Baptiste Van der Henst (2002). La perspective pragmatique dans l’étude du raisonnement et de la rationalité. L’Année Psychologique, 102, 65-108
http://hal.ccsd.cnrs.fr/view_by_stamp.php?label=ISC&langue=fr&action_todo=view&id=ccsd-00000172&version=1

La théorie Gricéenne de la communication.

Concentrons-nous d’abord sur le modèle de Grice (1975), qui est l’approche pragmatique à laquelle il est le plus souvent fait allusion par les psychologues. Selon Grice, tout échange conversationnel entre un locuteur et un destinataire suppose un minimum d'entente, un minimum d'effort coopératif. L'échange entre les deux participants ne suit pas n'importe quelle voie, il implique le respect de règles communes. Grice (1975) soutient que les participants engagés dans un échange sont censés observer un principe de coopération. Ce
principe enjoint les participants à ce que leur contribution, au moment de l'échange, soit conforme à la direction et au but exigés par cet échange. Grice précise ce principe par quatre
catégories de maximes dites “conversationnelles”:
Maximes de quantité
1. Que votre contribution soit aussi informative que nécessaire .
2. Que votre contribution ne soit pas plus informative que nécessaire.
Maximes de qualité
1. Ne dites pas ce que vous croyez être faux.
2. Ne dites pas les choses pour lesquelles vous manquez de preuves.
Maxime de relation
Soyez pertinent.
Maximes de manière
1. Evitez de vous exprimer de façon obscure.
2. Evitez l'ambiguïté.
3. Soyez bref.
4. Soyez ordonné.
Le respect de ces maximes va orienter l'interprétation des énoncés lors de l’échange verbal.
Le destinataire, supposant que son interlocuteur est coopératif, devra ajouter des informations au contenu littéral d'un énoncé pour comprendre ce que son interlocuteur communique. Grice dénomme ces informations supplémentaires des “ implicitations ” (en anglais "implicatures”). Elles se rencontrent classiquement lorsque le locuteur semble enfreindre de façon flagrante une des maximes :
X: (1) L’article que tu as soumis l’Année Psychologique a-t-il été accepté ?
Y: (2) Je n’ai pas écrit la conclusion.
D'après le sens littéral de l'énoncé (2), le locuteur Y semble transgresser la maxime de relation et ne pas se conformer au principe de coopération. Mais le destinataire n'a aucune raison de penser que son interlocuteur, qui est engagé dans un échange conversationnel, ne respecte pas le principe de coopération. Le destinataire peut donc supposer que la transgression de la maxime n'est qu'apparente et que l'énoncé (2) communique (en inférant les implicitations:
“ un article sans conclusion n’est pas un article terminé ”, “ un article qui n’est pas terminé ne peut-être soumis à aucune revue ”, “ un article non soumis ne peut être accepté ”) l’information (3): “non, mon article n’a pas été accepté !” Le sens communiqué, conforme au but exigé par l'échange, est donc différent du sens littéral. Pour faire disparaître la
transgression de la maxime, le destinataire doit donc développer un certain nombre d'implicitations qui conduisent à l'énoncé (3). D'autre part, le locuteur doit estimer le
destinataire capable de développer ces implicitations. Enfin, le destinataire devra supposer que le locuteur attend de lui qu'il développe ces implicitations. Si la transgression des
maximes avait été réelle ou si le locuteur n'avait pas perçu cette transgression comme factice, alors la communication aurait échoué.


:: Les commentaires des internautes ::

amri kais le 28/09/2008
c'est un très bon article mes félicitations. je travaille sur un sujet pareil, les transgression des maximes conversationnelles dans l'œuvre de Molière mais malheureusement je ne trouve pas l'article de Grice logic and conversation. Est-ce qu'il y a quelqu'un qui dispose de l'article, si oui est ce qu'il peut me l'envoyer sur le mail suivant kais_amri@yahoo.fr et merci d'avance.


amri kais le 28/09/2008
c'est un très bon article mes félicitations. je travaille sur un sujet pareil, les transgression des maximes conversationnelles dans l'œuvre de Molière mais malheureusement je ne trouve pas l'article de Grice logic and conversation. Est-ce qu'il y a quelqu'un qui dispose de l'article, si oui est ce qu'il peut me l'envoyer sur le mail suivant kais_amri@yahoo.fr et merci d'avance.


amri kais le 28/09/2008
c'est un très bon article mes félicitations. je travaille sur un sujet pareil, les transgression des maximes conversationnelles dans l'œuvre de Molière mais malheureusement je ne trouve pas l'article de Grice logic and conversation. Est-ce qu'il y a quelqu'un qui dispose de l'article, si oui est ce qu'il peut me l'envoyer sur le mail suivant kais_amri@yahoo.fr et merci d'avance.
Mon blog


amri kais le 28/09/2008
c'est un très bon article mes félicitations. je travaille sur un sujet pareil, les transgression des maximes conversationnelles dans l'œuvre de Molière mais malheureusement je ne trouve pas l'article de Grice logic and conversation. Est-ce qu'il y a quelqu'un qui dispose de l'article, si oui est ce qu'il peut me l'envoyer sur le mail suivant kais_amri@yahoo.fr et merci d'avance.
Mon blog


Ntangeninka Ongo'riko le 19/02/2011
les paremis sont un modele par excellence de violation de cooperation entre deux intnenterlocuteurs.Ils s'inscrivent contre la maxie de maniere.


ZRA KODJI le 16/09/2011
Je suis très content de découvrir un cours sur les maximes conversationnelles. Vraiment merci d'avoir publié cet article, car il m'a permis de bien comprendre cette partie de pragmatique. Zra kodji, Etudiant à l'Université de Maroua/Cameroun


Mana mimi le 25/02/2012
Mérci Bcp c vraiment essentiel pour moi


fouzia kedri le 05/04/2013
c'est intéressant ,utile pour comprendre le fonctionnement des maximes conversationnelles


Khadija le 12/07/2013
Merci infiniment pour ce compte-rendu formidable.j'avais un cours sur Grice et ce n'était pas clair, mnt c'est bien?